Darmanin dénonce une “fake news” après ses propos sur les restaurants parisiens à 200 euros

0

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a accusé l’hebdomadaire « Marianne » de « fake news », après son discours à la Sorbonne où il a évoqué « les additions dans les restaurants parisiens […] autour de 200 euros ». 

C’est une petite phrase qui passe mal. Et vendredi, elle n’en finissait pas de faire réagir. Invité jeudi à la Sorbonne lors des 13èmes États de la France, Gérard Darmanina évoqué dans son discours les fractures de la société française, en mentionnant particulièrement les additions des restaurants parisiens.

C’est en évoquant les « gilets jaunes » que le ministre de l’Action et des Comptes publics a indiqué qu’il fallait « entendre et comprendre, ce que c’est de vivre avec 950 euros par mois quand les additions dans les restaurants parisiens tournent autour de 200 euros lorsque vous invitez quelqu’un et que vous ne prenez pas de vin ». « Qui peut croire que nous vivons dans la même société ? », a-t-il ajouté, appelant à « écouter et entendre la détresse identitaire, sociale, qui n’est pas fondée que sur une question de pouvoir d’achat ».

Des réactions outrées sur les réseaux sociaux

Des propos largement repris dans la presse et très critiqués sur les réseaux sociaux, précise Le Parisien.

Des propos pas démentis

Pour l’hebdomadaire Marianne, cette sortie du ministre illustre parfaitement « sa déconnexion de la vie du Français lambda, même parisien ».C’est cet article qui a fait réagir Gérald Darmanin vendredi sur Twitter, dénonçant une « fake news » et une « malhonnêteté intellectuelle » de l’hebdomadaire. Mais si le ministre a tenté d’éteindre la polémique, il n’a toutefois pas démenti ses propos, note Le Parisien.

Comments are closed.