Finale de Coupe Davis : Tsonga et Chardy en simples vendredi

0

Yannick Noah a décidé d’aligner Tsonga et Chardy pour la finale face à la Croatie, à partir de vendredi à Lille. Pouille, pilier des Bleus depuis deux ans, est écarté. 

Yannick Noah a une nouvelle fois créé la surprise. Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis a décidé de se passer des services de Lucas Pouille (32e mondial) pour les simples de vendredi, en finale face à la Croatie. Jo-Wilfried Tsonga (259e) et Jérémy Chardy (40e), retenus par Noah, affronteront respectivement Borna Coric (12e) et Marin Cilic (7e). En double, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut formeront le tandem attendu, samedi.

Pouille paie ses résultats récents

Lucas Pouille, pilier de l’équipe de France depuis deux ans et héros du sacre de l’an dernier face à la Belgique, paie sa saison cauchemardesque. Le Nordiste, ex-numéro 1 français, a enchaîné les désillusions sur le circuit ATP, au point de redescendre à la 32e place mondial. Pouille n’a en revanche pas déçu en Coupe Davis, avec deux victoires contre l’Italie en quarts de finale, et un succès face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut en demi-finales. Le jeune joueur de 24 ans pourrait tout de même être aligné dimanche.

Chardy, la surprise du chef

L’éviction de Lucas Pouille fait le bonheur de Jérémy Chardy. Le 40e joueur mondial a pour lui ses excellentes statistiques en Coupe Davis et sur terre battue (indoor), la surface sur laquelle se disputera la finale. Chardy a ainsi remporté cinq des six matches qu’il a disputés dans la compétition depuis 2009, et est invaincu en indoor. Chardy est par ailleurs le seul Français à avoir battu à la fois Coric et Cilic sur terre battue.

Tsonga, un sacré pari

Personne, ou presque, n’imaginait Jo-Wilfried Tsonga en finale de la Coupe Davis il y a encore quelques mois. Le Manceau de 33 ans ne rejoue que depuis deux mois, après une absence de plus de 7 mois pour une blessure au genou. S’il n’a remporté qu’un match (pour quatre défaites) depuis son retour sur les courts, Tsonga n’avait perdu qu’après 3 heures de jeu face au Canadien Milos Raonic lors du premier tour du Masters 1000 de Paris. Mais tiendra-t-il la cadence sur des matches en cinq sets ? En tout cas, Yannick Noah y croit.

Comments are closed.