« Gilets jaunes » : les mesures annoncées en novembre finalement maintenues

0

Alors que Matignon avait annoncé mardi renoncer à une partie des mesures dévoilées en novembre, le gouvernement a fait machine arrière dans la soirée, après discussion avec la majorité.  

C’est l’histoire d’un rétropédalage de rétropédalage, le tout dans la même journée. Les mesures annoncées en novembre par le gouvernement, dans une première réponse aux « gilets jaunes », et auxquelles Matignon avait dit mardi après-midi renoncer en partie, sont finalement toutes maintenues, a annoncé l’entourage du Premier ministre Édouard Philippe mardi dans la soirée.

« Après discussion avec les parlementaires de la majorité, le gouvernement maintient l’ensemble des mesures annoncées par le Premier ministre en novembre. L’accompagnement de la transition écologique sera l’un des enjeux clefs du futur grand débat national », a indiqué cette source.

L’extension du chèque énergie sera maintenue

Pour justifier, dans un premier temps, l’annulation des mesures, le gouvernement avait notamment invoqué le fait que certaines des mesures ne s’imposaient plus en raison de l’annulation de la hausse des taxes sur le carburant. Ces mesures, annoncées le 14 novembre, « ne seront pas intégrées au projet de loi de finances », avait fait valoir Matignon, qui comptait renoncer à l’extension du chèque énergie à deux millions de foyers supplémentaires, ou encore au relèvement du barème kilométrique et au doublement de la prime à la conversion pour les gros rouleurs.

Mais cette annonce avait provoqué la colère de certains députés de la majorité, comme l’élu du Maine-et-Loire Mathieu Orphelin, qui avait fustigé sur Twitter « une vraie erreur (…) inaudible et incompréhensible dans la situation actuelle ». Après s’être entretenu avec les parlementaires de la majorité, Edouard Philippe a donc décider d’annuler l’annulation, et de maintenir les mesures annoncées en novembre y compris, donc, le chèque énergie.

« J’étais surpris par l’annulation, je suis moins surpris par l’annulation de l’annulation »

Le député de l’Isère Olivier Véran, qui a appris le nouveau recul du gouvernement en direct sur Europe 1, se réjouit pour sa part de ce (second) rétropédalage. « Eh bah tant mieux », a-t-il réagi avec surprise au micro de Mathieu Belliard, avant d’ajouter : « j’étais surpris par l’annulation, je suis moins surpris par l’annulation de l’annulation ».

Depuis ces premières annonces de novembre, l’exécutif a annoncé diverses mesures de pouvoir d’achat pour plus de 10 milliards d’euros.

Comments are closed.