Le niveau de vie des seniors meilleur que celui des actifs mais…

0

L’Insee publie mardi une étude sur les seniors. On y apprend notamment que le niveau de vie moyen des plus de 65 ans est meilleur que celui des actifs. Mais sa progression s’est interrompue en 2011.

Ils ont souvent le sentiment d’être les « vaches à lait » du gouvernement, constamment mis à contribution pour renflouer les caisses de l’État. La hausse de la CSG pour certains d’entre eux, entrée en vigueur au 1er janvier 2018, a accentué cette impression. Mais quel est exactement le niveau de vie des seniors, ces Français de plus de 65 ans ? Une étude de l’Insee, publiée mardi, montre qu’il est globalement supérieur à celui des 25-64 ans. Mais tend à stagner depuis plusieurs années.

Un niveau de vie qui stagne depuis 2011

Entre 1996 et 2010, le niveau de vie moyen des seniors n’a cessé de progresser, restant comparable à celui des actifs. « Cette évolution parallèle s’est interrompue en 2011 », note ensuite l’Insee. À partir de cette date, pour les plus de 65 ans, ce niveau de vie s’est mis à stagner aux alentours de 25.000 euros annuels (en euros constants). Pour les actifs en revanche, il a baissé de 3%. L’explication est simple : cette diminution est pour beaucoup liée aux répercussions de la crise de 2008. Or, les seniors sont moins dépendants de la conjoncture économique que les actifs, qui peuvent perdre leur emploi, subir des baisses de salaire, etc.

Des seniors moins sujets à la pauvreté

En 2015, le niveau de vie moyen des seniors restait donc supérieur à celui des 25-64 ans. Ils sont moins sujets à la pauvreté, faisant « deux fois moins souvent partie des 10% les plus modestes », indique l’Insee. Le minimum vieillesse joue aussi un grand rôle pour préserver les plus âgés. « Le patrimoine brut moyen des seniors est supérieur de 14% à celui des [actifs] », complète l’Institut de la statistique. Notamment parce qu’ils sont plus susceptibles d’avoir déjà hérité, et ont eu plus de temps pour se constituer une épargne. Mais, là aussi, une stagnation s’opère. « L’augmentation du patrimoine des seniors au fil des générations semble s’interrompre pour les générations les plus récentes », note l’Insee.

Comments are closed.