Ligue 1 : le PSG domine l’OM grâce à un grand Di Maria

0

Auteur d’un doublé et d’une passe décisive pour Kylian Mbappé, Angel Di Maria a permis aux Parisiens de remporter le « Classique » face à l’OM (3-1), dimanche soir au Parc des Princes.

Les supporters du Paris Saint-Germain auront au moins ça pour se consoler. Dix jours après le fiasco contre Manchester United, le PSG a remporté le « Classique », dimanche soir face à l’OM (3-1), en clôture de la 29ème journée de Ligue 1. Double buteur et passeur pour Kylian Mbappé, Angel Di Maria a été l’homme du match, tandis que Marseille a vu son gardien Steve Mandanda expulsé à l’heure de jeu.

Les ultras « n’oublient pas ».

En signe de contestation après la déroute en Ligue des champions, les membres du Collectif Ultras Paris (CUP) avaient choisi de déserter la tribune Auteuil pour les premières minutes de la rencontre, déployant notamment des banderoles « On n’oublie pas » et « respectez l’institution ». Ils ont finalement regagné leurs sièges au moment où Angel Di Maria a inscrit le premier but de la rencontre à la 16e minute… Un but toutefois invalidé par l’arbitre, l’Argentin étant hors-jeu au départ de l’action. Ce n’était que partie remise…

L’OM rivalise, mais Mbappé ouvre le score.

Alors que l’OM réussissait une belle première période, notamment grâce à un gros pressing, et que Dani Alves et Thomas Meunier sortaient sur blessure, le même Angel Di Maria décidait de prendre les choses en mains. Sa remontée de balle suite à un corner marseillais est un exemple. Son relais avec Kehrer aussi, tout comme sa passe vers Kylian Mbappé dans la profondeur. La frappe croisée de l’international français trompait alors Steve Mandanda (1-0, 45+2). Le 26ème but en 23 matches de Ligue 1 pour Mbappé… Et l’assurance de rentrer aux vestiaires plus sereinement.

Germain relance le suspense.

Une sérénité remise en question dès le début de la seconde période, Valère Germain profitant de l’attentisme de la défense parisienne et du bon travail de Lucas Ocampos pour égaliser après seulement 27 secondes de jeu (1-1, 46e). De quoi relancer le suspense, pensait-on. Cela a finalement été le seul tir de l’OM en seconde période.

Di Maria survole les débats, Mandanda voit rouge.

Pire, dix minutes plus tard, Di Maria s’échappait sur la droite de la surface pour remettre Paris devant d’une superbe frappe enveloppée (2-1, 55e). Compliquée pour Marseille, la situation n’a fait qu’empirer à l’heure de jeu… Steve Mandanda, déjà à deux doigts d’inscrire un but contre son camp sur un contrôle raté en début de match (6e), se faisait expulser après avoir détourné le ballon de la main, hors de sa surface. Devant Angel Di Maria… L’Argentin punissait immédiatement le nouvel entrant Yohann Pelé d’un maître coup franc de 28 mètres (3-1, 66e).

Mbappé rate un penalty.

« El Fideo » (« Le spaghetti ») aurait même pu s’offrir un triplé en fin de match sur penalty, si Kylian Mbappé, dur en négociations, n’avait pas décidé de s’emparer du ballon… Pour voir sa tentative détournée par Pelé (90+2). Les ultras du PSG avaient déjà quitté leur siège, et remis leurs banderoles en évidence. Drôle d’ambiance…

La série continue.

Avec sa victoire, le PSG possède désormais 20 points d’avance en tête du classement de Ligue 1 alors qu’il lui reste encore dix matches à jouer. Une autoroute pour s’offrir le titre de champion. A contrario, la série noire continue pour l’OM, 47 points : le club olympien, qui n’a plus battu son grand rival depuis novembre 2011 (3-0 au Vélodrome), perd du terrain sur Lyon (3e, 53e pts) dans la course à la Ligue des champions.

Comments are closed.