Ligue 1: Marseille sans défense

0

A l’Olympique de Marseille, troisième plus mauvaise défense de Ligue 1 après son nouveau naufrage à Lyon (4-2), le mal est si profond qu’il a même contaminé l’impeccable Luiz Gustavo. C’est grave docteur?

«Catastrophique», pour Rudi Garcia. L’entraîneur marseillais évoque la seconde période de son équipe au Groupama Stadium, où elle a «commis trop d’erreurs défensives pour espérer l’emporter».

Seul Nîmes (13) et son jeu à risque et Guingamp (17), bon dernier, ont encaissé plus de buts que l’OM (11). Pourquoi une telle dégringolade?

L’absence du chef de défense, Adil Rami, n’explique pas tout. Le champion du monde s’est blessé dès l’entame du match perdu contre Francfort (2-1), jeudi en Ligue Europa, mais son début de saison n’était pas bon.

«Adilus» avait coûté deux buts à son équipe à Monaco, où l’OM s’était quand même imposé (3-2).

En son absence, Garcia a encore une fois reculé Luiz Gustavo, mais le Brésilien a livré son pire match olympien à Lyon. Sur l’ouverture du score, il se fait effacer comme un minot et laisse un boulevard à Houssem Aouar.

Les recrues de l’arrière-garde ne sont pour l’instant pas au niveau de leur réputation (Kevin Strootman) ou des espoirs qu’ils suscitent(Duje Caleta-Car).

Le milieu défensif néerlandais, recrue vedette de l’OM (28 millions d’euros), n’est pour l’instant pas au rendez-vous, et il a coûté un penalty dimanche soir.

«On prend trop de buts»

Et le jeune Croate, acheté 20 M EUR, a perdu les trois matches qu’il a joués avec l’OM, et à Lyon sa responsabilité est nettement engagée. Il a même fini exclu pour une faute grossière sur Bertrand Traoré.

Dans les buts, Yohann Pelé n’a pas réussi un bon intérim, cette fois. Le retour attendu de Steve Mandanda, blessé dès la 2e journée mais probablement dans les cages contre Strasbourg, mercredi, pourrait faire du bien.

Enfin sur les côtés, Jordan Amavi est un bon contre-attaquant mais beaucoup trop de ballons passent dans son dos. Seul le Japonais Hiroki Sakai maintient son rang.

«On prend trop de buts en ce début de saison, mais ça vient de toute l’équipe, hein, de tout le bloc, pas que du secteur défensif», souligne Valère Germain.

«Il va falloir qu’on resserre plus les lignes et que nous les attaquants on aide plus nos défenseurs», insiste-t-il.

Germain, comme Payet, parle de «colère envers nous» et rappelle que cette fragilité défensive avait failli coûter cher «déjà à Monaco, où on avait pris deux buts. S’il faut qu’on en marque à chaque fois trois ou quatre pour gagner…»

Payet aussi met en avant un problème collectif. «On n’a pas pris des buts sur des actions de folie où on n’a pas touché le ballon. Ce sont des actions qu’on a travaillées, mais malheureusement, on a réitéré les mêmes erreurs», enrage le capitaine.

«Deux défaites d’affilée avec six buts pris en deux matches, c’est trop pour une équipe comme la nôtre», conclu le capitaine. Coulé par l’arrière à Lyon, l’OM doit se renflouer contre Strasbourg.

Comments are closed.