Tourisme: bonne fréquentation sur la première moitié de l’année

0

La fréquentation touristique a progressé au cours de la première moitié de l’année en France, a indiqué jeudi le gouvernement, malgré des situations contrastées d’une région à l’autre et un effet défavorable de la Coupe du monde, des grèves et d’une météo capricieuse.

«La France a vécu une année record en 2017 et je pense que nous sommes en bonne voie pour rester champions du monde du tourisme cette année», a déclaré à l’AFP Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères. Près de 89 millions de touristes ont visité le pays l’an dernier, un record après deux années plombées par les attentats.

Selon une enquête réalisée du 25 au 27 juillet par MKG consulting auprès d’offices du tourisme, d’hôteliers et de restaurateurs, le taux d’occupation de l’hôtellerie est de 75% en moyenne, de janvier à juin, soit 1,5 point de plus que sur les six premiers mois de 2017.

«La saison estivale monte en puissance, on note de plus en plus de départs tardifs car les habitudes des Français ont évolué», dit M. Lemoyne. «Ils partent moins longtemps, mais plus souvent, la saison débute plus tard mais se prolonge pendant les week-ends de septembre et même d’octobre».

Le secrétaire d’Etat observe une «belle dynamique, alors qu’il y avait des craintes par rapport à un +effet Coupe du monde+» de foot, certains ayant retardé leur départ pour regarder les matches.

Selon le cabinet Protourisme, deux millions de Français ont attendu la fin de l’évènement pour réserver leur destination de vacances et la fréquentation des sites de visites a baissé de 12% sur les trois premières semaines de juillet.

Selon Roland Héguy, président de la principale organisation du secteur hôtelier, l’Umih, «les grèves de la SNCF et d’Air France, la météo et la Coupe du monde, qui a fait rester les gens dans leur canapé» ont pesé sur l’activité.

Si l’Umih ne dispose pas encore de chiffres, son président évoque une «déception sur juillet», bien que la situation «soit très différente d’un établissement à l’autre, d’une station balnéaire à une autre, selon sa capacité à produire des événements». «Mais tous les établissements prestigieux, hôtels ou restaurants, en particulier à Paris, ont de très bons résultats», dit-il à l’AFP.

Disparités régionales

Les disparités régionales sont fortes: la Nouvelle Aquitaine a pâti d’intempéries et de fortes pluies, qui aurait fait reculer de 3 à 9% le chiffre d’affaires des hébergeurs touristiques sur la façade atlantique, selon Protourisme.

En revanche quatre autres régions (Ile-de-France, Provence-Alpes Côte d’Azur, Occitanie et Hauts-de-France) ont vu leur taux d’occupation s’améliorer de 1 à 3 points, de janvier à juin sur un an, selon M. Lemoyne.

Selon Protourisme, la haute saison touristique n’a démarré que le 21 Juillet, avec des taux d’occupation dépassant les 80% dans les stations touristiques.

La première moitié de l’année montre aussi «une tendance très soutenue à la croissance de la fréquentation internationale, qui touche tous les territoires», affirme le secrétaire d’Etat. Atout France table sur une hausse de 5,6% des arrivées aériennes de juillet à septembre, comparé aux trois mêmes mois de 2017, et +23% depuis le Japon, +12% depuis les Etats-Unis, +7,3% depuis la Chine.

De leur côté, les Français devraient être plus nombreux à partir en vacances cet été: 1,4 million de plus que l’an dernier sur la saison estivale et 300.000 supplémentaires sur le seul mois de juillet, selon le cabinet Protourisme.

«Parmi les partants en vacances, un tiers le fait à l’étranger. Les crises géopolitiques et les difficultés économiques avaient poussé nos concitoyens à rester en France. Ce cycle est désormais terminé. Les grèves du printemps et les problèmes de transport, le développement des low costs et l’ouverture de nouvelles destinations ont accéléré ce mouvement», souligne son directeur, Didier Arino.

Ainsi les voyagistes feront-ils «une excellente année avec une hausse de 12% des vacanciers en partance pour l’étranger cet été», selon Protourisme.

Les destinations étrangères accueilleront 1,6 million de touristes français de plus cet été, dont 700.000 supplémentaires sur le seul mois de juillet.

Comments are closed.